A A A

 Un acteur dynamique clé au cœur de la filière électrique et génie climatique

La FDME est une organisation professionnelle qui représente et défend les intérêts des Distributeurs professionnels de matériel électrique et génie climatique auprès des pouvoirs publics et des autres acteurs économiques.

Elle fédère des entreprises constituées de groupes de taille internationale, de groupements, de réseaux et d’indépendants. En France, près de 80% du matériel électrique et génie climatique est distribué via les points de ventes des adhérents de la FDME.

 

 

La force de la FDME :
Des synergies solides tissées
avec les organisations professionnelles
de la profession et de la filière

Dans un contexte économique, social, environnemental et politique en constante évolution, la FDME a toujours milité pour valoriser l’action collective et renforcer les synergies avec les différentes organisations professionnelles de son cœur de métier, le BtoB, et de la filière électrique et du génie climatique. Au sein de la CGI (Confédération du Commerce de Gros et International), où la FDME est membre du bureau exécutif, elle œuvre pour la valorisation du BtoB, la reconnaissance de ses spécificités, de son mode de fonctionnement. Elle a été à l’initiative de la création du CLAB (Comité de Liaison Appro-Bâtiment) afin que les problématiques propres au négoce bâtiment soient traitées dans un cadre dédié et que les fédérations concernées (FFQ - quincaillerie; FNAS - sanitaire-chauffage; FNBM - bois et matériaux de construction; FND - décoration) mutualisent leurs compétences, leurs réseaux sur des dossiers communs et ce pour une plus grande efficacité des actions. La FDME participe aussi activement, au travers de la CGI, à la vie de la branche des commerces de gros (CCN 3044) en siégeant au sein des différentes instances paritaires et patronales (CMP, CPNEFP qu’elle préside, Bureau et Conseil d’Administration de l’OPCA Intergros...).

Au sein de la FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication), la FDME entretient des contacts permanents avec l’ensemble des syndicats de la filière électrique et du génie climatique (GIFAM, GIMELEC, IGNES, SYCABEL, Syndicat de l’Eclairage, UNICLIMA...) qui ont permis de travailler sur des projets de filière concrets et de lever bien souvent les problématiques inhérentes aux relations industriels/distributeurs pour favoriser un cadre simplificateur et «pro-business». La FDME préside notamment le groupe de travail sur la surveillance des marchés qui aborde entre autres les problématiques de la contrefaçon et de la non conformité des produits.

Cette double affiliation métier et filière est un précieux atout qui confère à la FDME une expertise, un réseau et un double poids économique, ce qui permet de relayer avec plus de force les enjeux de la profession auprès des différents acteurs, en particulier les pouvoirs publics.

Cet esprit de partenariat est aussi entretenu avec les fédérations d’installateurs (CAPEB UNA 3E, CSEEE, FFB, FFIE, SERCE) ainsi que les organismes de qualification, notamment Qualifelec avec qui une convention a été signée en 2016. De même, la FDME est membre de l’association Promotelec et soutient les actions menées sur la sécurité électrique et les labellisations. Elle entretient une étroite coopération avec les éco-organismes de la filière Eco-systèmes et Recylum et se félicite à cet égard de leur fusion en une seule et unique structure (ESR). Par ailleurs, la fédération est toujours très proactive dans le cadre de la CNLE (Commission Nationale de Liaison avec EDF) et de sa déclinaison régionale (CRLE). Enfin, la FDME s’est ouverte aux actions humanitaires depuis quelques années, en signant un partenariat avec Electriciens sans frontières (ESF).

L’action de la FDME :
Au cœur de tous les sujets
et enjeux stratégiques de la branche et de la filière

Grâce à la forte mobilisation des professionnels issus de l’ensemble de ses entreprises adhérentes au sein de ses commissions, la FDME intervient dans tous les domaines ayant un impact sur l’activité de la profession.

Fiscal et juridique
Les actions de la FDME en matière fiscale et juridique ont plusieurs objectifs, le premier étant le maintien du régime de négociation commerciale dédié obtenu dans le cadre de la loi Macron qui pour la première fois a permis d’inscrire dans le code du commerce la spécificité du BtoB (art. L.441-7-1). La Fédération est également très active sur le plan fiscal pour limiter les effets de la réforme des valeurs locatives foncières, modifier la requalification des locaux logistiques en établissements industriels. Enfin, dans le cadre des marchés publics, la FDME milite pour que des bonnes pratiques puissent être établies.

Social
En tant que co-gestionnaire de la convention collective nationale des commerces de gros (CCN 3044), la FDME est très impliquée dans le suivi des différentes négociations des accords de  branche. Le rôle de la FDME est également essentiel sur le plan de la formation professionnelle, et ce en relation avec Intergros, où elle contribue au bon développement des outils permettant l’adéquation des formations et des besoins en compétences. A cet égard, la FDME a souvent impulsé la création des CQP de la branche (Certificats de Qualification Professionnelle...), notamment dans le domaine du management ou de la logistique. La fédération soutient aussi régulièrement les actions de valorisation des métiers du BtoB (rencontres entreprises / écoles, trophées, salons...). Enfin, la Fédération propose un SVP social qui permet à ses Adhérents de poser toutes leurs questions relatives à la convention collective et à l’actualité sociale et d’obtenir sous 48h maximum une réponse personnalisée élaborée par des juristes en droit social.

Environnement

En matière environnementale, la FDME contribue aux actions de la filière pour prévoir, opposer ou limiter les créations de nouvelles obligations dans le cadre de la règlementation sur les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques), sur les fluides frigorigènes (F-Gaz), sur les produits de construction (RPC), les déchets du bâtiments... Elle s’attache à renforcer et approfondir son partenariat avec ESR (Eco-Systèmes Récylum) et suit très activement les débats au sein des commissions de filière DEEE Pro et Ménagers.

 

Fab-Dis et ETIM : Deux succès portés par la FDME
pour faire gagner la profession et la filière
au cœur du business numérique 

Fab-Dis : le succès du format n’est plus à démontrer. Utilisé par près de 500 Fabricants et Distributeurs de la filière électrique, du génie climatique, il permet d’échanger de manière simple, fluide et sécurisée les données des produits, accélère le processus de commercialisation des offres, accroît la visibilité des produits et services auprès des clients.

La FDME est fière d’avoir été à l’initiative de ce format, communément élaboré avec le syndicat IGNES, désormais bien implanté dans les process des différents acteurs de la profession. Le caractère évolutif du format, en fonction des besoins spécifiques des acteurs (V2.1, création d’un onglet ETIM pour l’échange des données techniques / V2.2, création d’un onglet réglementaire pour l’échange des données issues des différentes réglementations telles que DEEE, F-Gaz, RPC...), l’a rendu de plus en plus universel et donc accessible au plus grand nombre, notamment aux autres secteurs de la distribution bâtiment qui, sous l’impulsion de la FDME, s’inscrivent dans la démarche du format avec intérêt.

ETIM : la FDME est le fer de lance depuis près de 5 ans de la promotion de l’implémentation du modèle ETIM de caractérisation et gestion des données techniques des produits, avec la création en 2012 de l’association ETIM France. Après avoir réalisé la traduction en Français de l’ensemble des classes du modèle, des groupes de travail ont été mis en place, avec comme objectif de définir les besoins spécifiques du modèle, des classes à créer... La prochaine étape du développement d’ETIM consistera à placer les futures «Modeling Classes» en première ligne pour l’intégration dans le BIM (Building Information Modeling).

Ces outils sont des atouts pour nos entreprises adhérentes afin de saisir pleinement les opportunités du digital et recueillir les fruits du business numérique.

 

L’UEGME : répondre aux enjeux
auxquels nous devons faire face

L’UEGME (Union européenne des grossistes en matériel électrique), fondée en 1955, représente aujourd’hui 15 organisations professionnelles nationales de la distribution de matériel électrique et génie climatique.

Au sein de cette organisation, où nous occupons un siège au Board, et assurons le poste de trésorier depuis sa création, nous militons depuis plusieurs années pour une transformation de l’Union vers un modèle plus ouvert. Les directives, les régle-mentations sont de plus en plus présentes et pesantes. Nous devons savoir nous organiser pour les appréhender afin de répondre aux enjeux auxquels sont soumis nos différents pays. Consciente de ces difficultés, sous l’impulsion de la France une réflexion est engagée par l’Union pour les aborder de manière plus large et interprofessionnelle.